Le culte de Tesla

http://www.courrierinternational.com/files/imagecache/article/illustrations/article/2012/11/2211-teslabreve.jpgSi Nikola Tesla est à nouveau sur le devant de la scène, il peut dire merci à Internet !

Ce scientifique né au milieu du XIXe siècle dans l'actuelle Croatie, puis émigré aux Etats-Unis, est à l'origine de nombreuses applications de l'électricité, du principe du radar et du moteur électrique. Inventeur prolifique – il a déposé plus de 700 brevets –, cet échalas de plus de deux mètres était aussi un personnage étrange, amoureux des pigeons et des colombes, qui rêvait de faire régner la paix à coups de "rayons de la mort", une arme dissuasive dont il avait dessiné les plans. Grand amateur d'expériences spectaculaires, ennemi juré de l'autre grande figure de l'électricité, Thomas Edison, il a fasciné la presse et le public de la fin du XIXe et du début du XXe, avant de sombrer progressivement dans la misère et l'oubli. Du pain bénit pour les geeks en manque de héros tragiques ! Depuis une vingtaine d'années, le culte ne cesse de grandir. 

Une nouvelle étape est franchie il y a deux ans quand Matthew Inman, qui a lancé le site Internet The Oatmeal, décide d'offrir au savant la reconnaissance qu'il mérite. Il met en ligne une BD intitulée : Why Tesla Was The Greatest Geek Who Ever Lived [Pourquoi Tesla est le geek le plus génial de tous les temps], qui remporte un succès fulgurant. En août dernier, il décide de lever des fonds sur le site de financement collaboratif Indiegogo afin de construire un musée dédié à Tesla, là où se dressait son laboratoire, à Long Island (New York). Une fois encore, le succès est foudroyant.

Cet enthousiasme laisse quand même dans l'ombre quelques facettes sombres du personnage. D'une part, "Nikola Tesla n'était pas Dieu, ni Thomas Edison le diable", rappelle la revue Forbes dans un article qui recense au passage les erreurs scientifiques et les approximations de The Oatmeal. Le Smithsonian Magazine, lui, rappelle dans un tout récent article que Tesla était un eugéniste qui pensait que la stérilisation des criminels et des déficients mentaux purifierait l'humanité et que, dès le XXIe siècle, l'eugénisme serait une politique universelle qui permettrait de se débarrasser des indésirables ! De quoi alimenter le buzz.

Quant au site Buzzfeed, il a publié plusieurs listes des réalisations les plus cool du scientifique.

L'Eglise orthodoxe de Serbie envisage de le canoniser et de lui consacrer les journées des 9 et 10 juillet, qui seraient désormais chômées. Tout cela en reconnaissance de ce qu'il a accompli dans les domaines des sciences et de la spiritualité.
Mais l'hommage le plus assourdissant vient des musiciens. Car l'une des inventions majeures de Nikola, la bobine qui porte son nom – un transformateur permettant d'atteindre de très hautes tensions – peut aussi être utilisé comme un instrument de musique, aux effets spéciaux foudroyants.
Fonte: http://www.courrierinternational.com/breve/2012/11/22/le-culte-de-tesla

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Thème Noodle -  Hébergé par Overblog